Pfadfinder (scout) – Repérage de tracés GPS

Pfadfinder (scout) – Repérage de tracés GPS

Pour un bon nombre de motards voyageurs, le plaisir ressenti lors de la planification d’un circuit est presque le même que celui que l’on éprouve en parcourant l’itinéraire plus tard. Toutefois, il n’est pas facile de réaliser des itinéraires en quelques clics depuis son bureau à la maison, surtout quand leur part de tout-terrain est importante. D’un côté, on manque le plus souvent de cartes numériques suffisamment détaillées, et, de l’autre, bien souvent, les cartes ou images satellite ne permettent pas de constater si les chemins y figurant sont réellement praticables. Seul un repérage intensif sur place permet de planifier un circuit assez long d’un seul tenant à l’écart des routes goudronnées. Malheureusement, la plupart des Adventure Riders manquent du temps et de la connaissance des lieux nécessaires.

Entre temps, il existe quelques projets qui se chargent de repérer les circuits tout-terrain pour la communauté et partagent les données correspondantes – et le font gratuitement. Tandis qu’aux États-Unis, de plus en plus de Backcountry Discovery Routes sont explorées, l’association » Verein Adventure Country Tracks e.V. « s’est donné pour mission de découvrir et de documenter minutieusement les derniers itinéraires tout-terrain d’Europe. Désormais, il existe cinq Adventure Country Tracks qui permettent de traverser le Portugal, la Grèce, la Roumanie, l’Italie ainsi que les Pyrénées. Tous ceux que cela intéresse peuvent charger des informations de voyage étoffées ainsi que le tracé GPS sur le site Internet de l’association.

Mais comment utiliser les données ? Quelle est la différence entre la navigation à base de tracés et la navigation basée sur un itinéraire ? Et quel appareil convient pour la navigation à base de tracés ? Vous trouverez ci-dessous des réponses à ces questions.

L’appareil approprié

Commençons par le choix de l’appareil qui convient. L’affichage des tracés est possible sur tous les systèmes de navigation pour moto actuels. Mais, outre les appareils d’extérieur tels que Garmin Montana ou la série GPSMAP du fabricant américain, seuls Zumo XT (depuis la mise à jour du logiciel) et le nouveau Tread maîtrisent la navigation à base de tracés. Les appareils populaires pour moto, par exemple Garmin Zumo 390 ou TomTom Rider, ne conviennent pas pour la navigation à base de tracés.

Préparer les données GPS

Les données GPS mises à disposition par des portails touristiques ou des offres telles que les Adventure Country Tracks (ACT) existent en général sous forme de fichiers .gpx. Elles peuvent être soit téléchargées directement sur l’appareil de navigation, ce qui est aussi possible depuis le smartphone ou la tablette, soit préparées tout d’abord sur l’ordinateur.

Un programme de planification (par exemple Garmin BaseCamp) permet de valider les données et d’ajouter des étapes intermédiaires en fonction des propres intérêts. Souvent, dans les itinéraires repérés, on trouve déjà aussi dans le fichier .gpx de précieux points de repère le long de l’itinéraire, par exemple des curiosités, des hébergements ou des stations-service, en plus des tracés.

Le téléchargement d’un fichier .gpx sur l’appareil GPS se passe toujours sans problèmes. Toutefois, si le tracé est très long et contient de nombreux points de suivi, il peut être judicieux de diviser le tracé en plusieurs segments. Surtout si on envisage de transformer le tracé en itinéraire. Sinon, il est possible de rencontrer des problèmes lors du calcul sur l’appareil.



ACT Italie représenté sur BaseCamp. On peut voir les différents segments en couleur sur la carte, et à gauche, dans la liste, les tracés et les points de repère téléchargés.

Comparaison entre la navigation à base de tracés et la navigation basée sur un itinéraire

Une fois que la moto est chargée et que les données sont enregistrées sur l’appareil de navigation, on peut enfin prendre la route. Les itinéraires téléchargés sont importés et représentés sous forme de tracés sur le système de navigation. Avec la navigation sous forme de tracés, on peut être certain que l’itinéraire prédéfini sera identique à l’original. La navigation à base de tracés s’avère donc très avantageuse, particulièrement pour les passages en tout-terrain, mais elle se distingue en certains points considérablement de ce que l’on connaît de la navigation courante basée sur un itinéraire.


Différence entre le tracé et l’itinéraire sur Basecamp. Le tracé (en turquoise) n’est pas basé sur des chemins, et pourtant, on peut l’afficher et naviguer. Lors de la transformation en itinéraire (en magenta), il n’est pas possible de calculer le tronçon (pas de chemin sur la carte), et l’itinéraire est modifié sur la base du réseau de chemins enregistré sur la carte.

Navigation basée sur un itinéraire

Dans le cas de la navigation basée sur un itinéraire, le trajet est calculé les cartes disponibles sur le système de navigation. Le calcul est effectué à l’aide de la configuration des paramètres de navigation (itinéraire le plus rapide/le plus court/le plus sinueux, contournements) et des informations enregistrées sur la carte installée. Les itinéraires sont dynamiques et peuvent changer en fonction des réglages. Mot clé : nouveau calcul.

Avantage :

l’itinéraire s’adapte et sera simplement recalculé au besoin si l’itinéraire initial est modifié. Des indications de changement de direction qui améliorent nettement l’orientation et le confort de navigation sont générées pour le routage.

Inconvénient :

le calcul de l’itinéraire peut être effectué exclusivement sur des chemins cartographiés. S’il n’existe pas de chemin praticable sur la carte, un détour est calculé et le tracé de l’itinéraire change.


Menu de configuration pour les tracés sur ZumoXT. Les tracés peuvent aussi être affichés de manière permanente sur la carte et mis en évidence par la couleur et la largeur.


Itinéraire et tracé affichés en parallèle sur la carte. L’itinéraire (en magenta) bifurque vers la gauche, le tracé (en rouge) est visible en plus. Cela permet de se rendre compte des endroits où l’itinéraire calculé s’écarte du tracé initial.

Navigation à base de tracés

Un tracé ressemble à la trace de miettes de pain laissée sur le chemin par le Petit Poucet. Le tracé est composé d’une suite de coordonnées, si bien qu’il n’est pas possible de le modifier. Un tracé est entièrement dissocié de la carte et fonctionne donc aussi indépendamment de la couverture cartographique sur l’appareil.

Avantage : la couverture cartographique et les paramètres de calcul ne jouent aucun rôle dans la navigation à base de tracés. Un tracé est toujours absolu, on peut donc être certain que l’itinéraire prédéfini sera identique à l’original lors de la navigation.

Inconvénient : lors de la navigation à base de tracés, aucune indication de changement de direction n’est générée. La navigation demande beaucoup plus de concentration et doit être effectuée visuellement en se basant sur la représentation du tracé sur l’appareil.

L’objectif de l’utilisateur déterminera au cas par cas la navigation qu’il préférera. Pour résumer, on peut dire que la navigation basée sur un itinéraire est idéale pour les excursions sur route et la navigation spontanée. Le plus souvent, il convient de donner la préférence à la navigation à base de tracés sur des itinéraires prédéfinis en tout-terrain ou avec une part importante en tout-terrain.

La couverture et la qualité de la carte utilisée exercent une influence considérable sur le résultat de la navigation. Plus la carte est détaillée, plus il est simple de chercher des alternatives ou d’effectuer de nouveaux calculs en cas de passages non praticables.

Conseil : les tracés peuvent aussi être affichés en permanence sur l’appareil et surlignés en couleur pour améliorer l’orientation. Ainsi, on a toujours une vue d’ensemble de l’endroit où l’itinéraire initial se trouve, même si on s’en écarte de temps en temps ou si une trace a été transformée en itinéraire.

Les appareils GPS ont la possibilité d’enregistrer leurs propres tracés. Cette procédure est particulièrement confortable avec l’enregistreur de tracés de ZumoXT. Si l’on partage ces données avec la communauté, d’autres motards voyageurs reçoivent de précieuses suggestions pour leurs propres aventures.

Lutz von Steynitz

Lutz von Steynitz (44) est diplômé en sciences du sport. Il travaille comme formateur produits dans l’industrie du sport. Pour lui, la navigation par GPS est depuis plus de 20 ans un outil indispensable dans différents domaines d’utilisation comme l’outdoor, le sport et la moto. Lutz est passionné de voyages en tout-terrain qui lui ont déjà permis de traverser l’Europe et l’Afrique.


Circuits GPS en Europe et aux États-Unis
Adventure Country Tracks (ACT)
www.adventurecountrytracks.com
Backcountry Discovery Routes (BDR)
www.ridebdr.com

Les appareils GPS Zumo XT et Tread de Garmin maîtrisent aussi la navigation à base de tracés.

Produits Garmin correspondants chez Touratech

  1. Garmin zumo XT avec cartes à vie pour l'Europe
    Garmin zumo XT avec cartes à vie pour l'Europe
    Prix Spécial 436,13 € Prix normal 452,77 €
  2. Garmin zumo XT Bike & Car Set, noir
    Garmin zumo XT Bike & Car Set, noir
    Prix Spécial 570,23 € Prix normal 654,46 €
  3. Garmin GPSMAP 276Cx
    Garmin GPSMAP 276Cx
    Prix Spécial 674,10 € Prix normal 805,72 €
  4. Garmin Tread incl. Group Ride Tracker
    Garmin Tread incl. Group Ride Tracker
    Prix Spécial 675,02 € Prix normal 704,88 €


Touratech Copyright © 2021